Transport et distribution - Le matériel

Accueil > Transport & distribution > Le matériel

L'acheminement de l'électricité en France repose sur un matériel capable de la transporter, de moduler sa tension et de l'aiguiller en fonction des besoins des consommateurs.

Les lignes de transport
Histoire de pylones

Télécharger l'animation

Une ligne aérienne haute tension compte en général 3 câbles électriques les uns à côté des autres.
Lorsqu'une ligne est composée de 6 câbles, il s'agit en fait de 2 lignes différentes (3 câbles par ligne).

Un câble supplémentaire, appelé câble de garde est généralement disposé au-dessus de la ligne de transport et la protège de la foudre.

Des pylônes ou supports maintiennent ces câbles à une certaine distance du sol, de façon à assurer la sécurité des personnes et des installations situées au voisinage des lignes.
Il existe différentes catégories et modèles de pylônes en fonction de :

Zoom

Vignette illustrant les lignes aériennesLignes aériennes et souterraines
> Lire

Info +

Aspect des pylônes

> Lire


Les postes de transformation THT/HT - HT/MT
Photo du poste de transformation de Portet Saint-Simon (Haute Garonne)
Poste de transformation de Portet Saint-Simon (Haute-Garonne)

Pour rendre l'électricité transportable sur de longues distances dans le réseau d'interconnexion avec des pertes minimes d'énergie, un transformateur placé à la sortie des principales centrales élève la tension à 400 000 volts.

Puis, le long des lignes dans le réseau de transport et de distribution, l'énergie électrique est guidée, répartie et sa tension est abaissée successivement dans des postes de transformation pour être livrée en quantité et en tension adaptées aux besoins des différents consommateurs et pour alimenter les postes sources du réseau de distribution.
L'énergie électrique n'a pas la même tension quand elle entre dans le poste et quand elle en sort.
Exemple : un poste 225 kV/ 90 kV signifie que du courant 225 000 volts entre dans le poste et qu'il en sort du courant à 90 000 volts.


Ces installations électriques sont composées de 3 types d'appareils :

Ce sont des lieux fermés et commandés à distance à partir de postes principaux, appelés Pupitres de Commandes Groupées.
Les ouvrages de distribution

Alimenté par le réseau de transport HT, le réseau de distribution a un mode de fonctionnement radial : l'électricité circule des postes sources (postes HT/MT) en amont vers les installations des consommateurs en aval. Il peut exister localement des petites sources de production (éoliennes, micro-centrales hydrauliques, photovoltaïques...) qui injectent de l'électricité sur le réseau.

Long de 622 187 kilomètres, le réseau MT comporte une part rurale très importante. Ainsi, le réseau aérien, bien que décroissant progressivement, reste à ce jour plus long que le réseau souterrain (à 52 % environ). Il comporte des automatismes destinés à en faciliter l'exploitation et, en particulier, à en assurer la remise sous tension sans intervention humaine après une défaillance temporaire.

Le réseau MT alimente les postes de distribution MT/BT, plus de 763 000, installés sur poteaux, en cabine, en immeubles ou souterrains.

Issues des postes de transformation MT/BT, les lignes basse tension BT sont construites, exclusivement depuis le décret d'avril 1991, en faisceaux de conducteurs isolés sur poteaux ou sur façades ou en câbles souterrains : 701 858 kilomètres de réseau dont
environ 42 % sous terre.

Chaque circuit BT est protégé par un jeu de fusibles placé en sortie de transformateur. Le branchement se situe entre le réseau BT et le point de départ de l'installation intérieure de l'utilisateur. Sa protection est assurée par des fusibles côté distributeur et un disjoncteur côté utilisateur.