Le gaz naturel - Carte d'identité

Accueil > Le gaz naturel > Carte d'identité

Comme le pétrole, le gaz naturel est une énergie fossile qui se forme à partir de la décomposition d’organismes au fond des océans et dont les réserves sont inégalement réparties sur la planète.

Présentation
Photo d'une plaque de cuisson au gaz

Le gaz naturel est un mélange d'hydrocarbures légers comprenant du méthane, de l'éthane, du propane, des butanes et des pentanes. Il peut également contenir d'autres composés tels que le CO2, l'hélium, le sulfure d'hydrogène et l'azote.

Il est constitué à 90 % de méthane (CH4), un hydrocarbure simple composé d'un atome de carbone et de quatre atomes d'hydrogène.

Le gaz naturel est incolore, inodore, insipide, sans forme particulière, et plus léger que l'air.
Extrêmement inflammable, il brûle facilement et presque totalement à une température de combustion élevée et n'émet qu'une faible pollution.
Il est explosif quand sa concentration dans l’air est comprise entre 5 et 15 %.

Le gaz naturel est considéré comme le plus propre des combustibles fossiles. Sa combustion n'émet pas de poussières et peu de dioxyde de soufre (SO2). Ses émissions d'oxydes d'azote (NOx) et de CO2 sont plus faibles que celles du pétrole ou du charbon (40 à 50 % de moins que le charbon et de 25 à 30 % de moins que le pétrole).

Ses différentes formes

Le gaz naturel est issu de la transformation naturelle de matières organiques (restes de plantes et d'animaux) accumulées au fond des lacs et des océans durant des millions d'années en gaz, sous l'effet de la pression exercée par les couches de sédiments qui les ont recouvertes et la chaleur émise par le noyau terrestre. Expulsé hors des sols marins dans lesquels il s'était déposé, il a rempli les pores de la roche pour créer des réservoirs situés en profondeur sous la surface terrestre ou des océans.

Il existe ainsi plusieurs formes de gaz naturel, se distinguant par leur origine, leur composition et le type de réservoirs dans lesquels ils se trouvent.

Les 3 plus importants sont :

Les réserves

Le gaz naturel étant d'exploitation récente, ses réserves sont encore mal connues. Bien que limitées, elles sont très importantes et les estimations concernant leur taille sont fréquemment révisées à mesure que de nouvelles techniques d'exploration ou d'extraction sont découvertes.

En 20 ans, elles ont été multipliées par 1,5 et sont estimées à environ 185 700 milliards de m3 fin 2013, soit environ 55 ans de consommation, sur la base du rythme actuel (contre 53 ans pour le pétrole et 113 ans pour le charbon).

Répartition des réserves par continent

Les principaux pays gaziers (réserves) en 2013 :
(BP, Statistical Review of World Energy 2014 - chiffres 2013)

Iran 18,2 %
Russie 16,8 %
Qatar 13,3 %
Turkmenistan 9,4 %
États-Unis 5,0 %
Arabie Saoudite 4,4 %
Émirats Arabes Unis 3,3 %
Venezuela 3,0 %
Nigéria 2,7 %
Algérie 2,4 %
Australie 2,0 %
Iraq 1,9 %