Electricité et développement durable - Impacts sur le changement climatique - Les solutions - Consommation

Accueil > Électricité & développement durable > Impacts sur le changement climatique > Les solutions > Consommation

Le premier domaine d'intervention pour réduire les émissions de CO2, provenant essentiellement de la combustion d'énergie et représentant la part la plus important des GES, concerne la consommation.

Objectifs

Chaque pays doit œuvrer pour réduire son intensité énergétique finale, c’est-à-dire le rapport entre sa consommation d'énergie et sa croissance économique. Une intensité énergétique qui s’améliore est signe d’une plus grande production de richesse pour une même consommation d’énergie.

Pour cela, il s'agit de jouer sur le levier de l'éco-efficacité par la maîtrise de la demande et la réduction du contenu carbone de la consommation d'énergie dans les secteurs les plus énergivores : bâtiments, transports, industrie.

Selon une étude réalisée par l’Agence Internationale de l’Energie, la contribution de la maîtrise de la consommation à la réduction des émissions pourrait atteindre les deux tiers du total dans les pays émergents, en développement et en transition, et environ 50 % dans les pays développés.

Que ce soit au niveau de sa production ou de sa consommation, à l'échelle d'une entreprise ou au quotidien, chacun doit donc mettre en œuvre des moyens techniques et comportementaux pour économiser l'énergie et mieux l'utiliser. L'énergie la moins émettrice est celle que l'on ne consomme pas.

Dans le bâtiment

C'est l'un des secteurs qui a le plus grand potentiel de réduction grâce à :

En France aujourd'hui, les bâtiments sont responsables de 25 % des émissions de CO2 et de 40 % de la consommation d'énergie.

Zoom

La réglementation thermique

> Lire

Info +

Les CEE (Certificats d’économie d’énergie)

> Lire


Dans les transports

Ils n’utilisent pratiquement que des carburants issus du pétrole, à l’exception des locomotives, des métros et tramways, de certains véhicules et des vélos.

Il s’agit donc de :

Dans l'industrie
Chauffage d'une barre métallique par induction électromagnétique
Chauffage d'une barre métallique par induction électromagnétique.

L’amélioration des procédés et des technologies de production permet de produire autant en consommant moins d’énergie.

Par exemple : l'induction électromagnétique.
En générant la chaleur au sein même du matériau à chauffer, il permet d’améliorer l‘efficacité énergétique de certains procédés industriels dans l'agroalimentaire (cuisson des plats, chauffage de cuves…), les métaux (fusion, soudage..), le verre et la chimie.