Electricité et développement durable - Autres impacts sur l'environnement - Air

Accueil > électricité & développement durable > Autres impacts sur l'environnement > Air

La production d'énergie et d'électricité en particulier génère des pollutions atmosphériques et des gaz à effet de serre. Différentes techniques sont utilisées pour réduire ces émissions atmosphériques.

Les impacts

Les centrales thermiques à flamme, qui représentent aujourd'hui une part très importante des installations dans le monde, émettent généralement du dioxyde de soufre (SO2), des oxydes d'azote (NOx), du dioxyde de carbone (CO2) et des poussières.

Les centrales nucléaires rejettent des gaz radioactifs.

Les objectifs

Des engagements européens et internationaux fixent des objectifs de réduction ou de limitation des polluants à l’émission. Et des directives européennes fixent des valeurs limites à ne pas dépasser et des objectifs à atteindre pour les concentrations. Chaque directive est ensuite déclinée au plan national.

C'est le cas par exemple pour la directive européenne NEC (National Emission Ceilings), qui fixe depuis 2010 des valeurs à ne pas dépasser pour chaque pays membre pour 4 polluants atmosphériques : oxyde d'azote (NOx), dioxyde de soufre (SO2), composés organiques volatils (COV) et l'ammoniac (NH3).

Les moyens pour diminuer les rejets
Photo d'une cheminée de centrale thermique au Havre
Cheminée de la centrale thermique classique du Havre (Seine-Maritime), équipée d'un système de désulfurisation des fumées

Pour diminuer les rejets de polluants, 3 solutions peuvent être adoptées :

Ces technologies permettent de réduire la consommation de combustibles et donc les émissions de polluants. Il en existe plusieurs types :

En fonction de leur origine, les gaz radioactifs émis par les centrales nucléaires sont :

Un contrôle et une comptabilisation en continu de la radioactivité rejetée sont effectués au niveau des cheminées. En cas de dépassement des seuils d’alarme, les rejets sont interrompus.